Le surcyclage ou "upcycling"

Comprendre le surcyclage

Ça fait un moment que je vous parle de l’upcycling et de tous ses bénéfices, notamment dans ma démarche et mes créations à l’Atelier Gram. Mais pour beaucoup d’entre vous, je sais que c’est encore une notion floue. Alors aujourd’hui, promis, on va faire le tour de la question sur le surcyclage ou upcycling en anglais !

Qu'est-ce que le surcyclage exactement ?

Tout d’abord, il convient de faire la différence entre recyclage et surcyclage. Dans le cadre du recyclage, les cartons d’emballage sont récupérés et transformés en un carton tout neuf. En théorie, dans le cadre du recyclage, un carton redevient du carton. Bien sûr la théorie…

Le surcyclage, c’est utiliser ce carton qui a déjà servi, sauf qu’au lieu de le mettre à la poubelle, on va le transformer en quelque chose d’autre, de mieux, de plus utile, de plus beau. Le surcyclage, c’est donc un recyclage, vers le haut. Au lieu de tenter de fermer la boucle, on crée un cercle vertueux, en cherchant à créer de la valeur à partir de ce qui n’en n’avait plus.

D'ou vient-il ?

Et si le surcyclage avait toujours existé ? L’aspect économique est bien sûr un moteur à l’origine de la démarche. Récupérer de la matière existante pour en faire un autre objet coûte surtout du temps et de l’énergie. Et un peu d’imagination.

Avec l’essor de la surconsommation et de ses déviances, il a été, un temps, mis de côté par une partie de l’humanité. Mais on assiste à une prise de conscience collective et de plus en plus de gens s’adonnent au surcyclage. Vous en avez peut-être déjà fait sans le savoir : si vous avez transformé une palette de manutention en mobilier de jardin, vous avez surcyclé !

L'effet surcyclage ?

Pourquoi surcycler ?

Les raisons d’upcycler ne manquent pas. Que l’on soit dans une démarche écologique, comme chez Gram, ou bien une démarche artistique, comme chez Gram, c'est un processus de consommation qui soutient notre environnement et nos gestes éco-responsables.

 

En effet, pour faire du beau avec du vieux, on crée un nouvel objet, en tordant ou en redécoupant un autre, on réduit la production et on minimise le gaspillage. Chez Gram, composer avec des éléments qui existent déjà, des chutes de tissus par exemple, me force à m’inscrire dans une démarche créative, et créer des articles presque uniques, en séries très limitées.

Quels sont les impacts positifs de l'upcycling ?
  • Réduire la quantité de nos déchets : les matières crées par l’Homme peuvent très bien avoir plusieurs vies dans leurs vies. Les tissus utilisés à l’Atelier, proviennent de rouleaux ou retailles de designers, couturiers et d'usine de réemploi de textile. Quand il n’y a plus assez de tissus pour faire un pièce, une jolie collection de petits mouchoirs et de serviettes de table ne demande qu’à être fabriquée. Et dans de nombreux années, quand vos mouchoirs seront un peu fatigués, faites-en des rideaux pour la maison de poupées DIY de vos petits-enfants !
  • Réduire notre empreinte sur l’environnement: en surcyclant, on ne crée pas de nouveau matériaux. On n’utilise donc pas d’eau, d’énergie et encore moins de produits chimiques. Elle est utilisée telle quelle et ainsi un objet neuf voit le jour, d’une qualité égale.
  • Faire des économies : pour les manufacturiers locaux qui souhaitent se débarrasser d’une quantité de matière inutilisable, à leur échelle, l’Atelier Gram et les autres artisans 2.0 sont une véritable aubaine. En venant directement magasiner dans leurs surplus, ils libèrent de la place à leurs frais dans les stocks des fabricants locaux. 
  • En surcyclant, on n’est pas à l’abri d’upcycler de belles surprises, à l’image de celui ou celle qui chine dans une vente de garage. Le reste n’est qu’imagination. 
Rien ne se perd, tout se surcycle !

L’Atelier Gram est parmi ces pionniers de cette nouvelle mouvance d’artisans, forgerons de l’économie circulaire, celle qui sera le dogme de demain. Surcycler est dans mes valeurs, mais je le constate dans celles de ma clientèle, plus nombreuse chaque jour, à prendre le recul nécessaire et à « faire l’effort » de changer leurs habitudes de consommation. Cela fait à peine plus d’un siècle que le progrès vient avec son revers de médaille polluant. Il est important de redonner du sens à ce que nous faisons et de s’interroger aussi sur l’empreinte que nous laissons sur notre communauté et les générations futures.

 

Merci de m’avoir lu
Cécile

 

Pour en savoir plus visitez mes réseaux sociaux